Fiscalité

D’un point de vue fiscal, pourquoi privilégier la location meublée ?

L’investissement locatif reste toujours un moyen sûr pour générer des revenus à long terme. Cependant, il faut choisir entre les deux options possibles : location nue ou location meublée. Bien que la location vide soit la plus répandue; sur le plan fiscal, il est préférable de louer un bien meublé.

Une fiscalité attrayante pour le statut de LMNP

Le principal atout de la location meublée repose surtout sur ses régimes d’imposition. Généralement, le bailleur opte pour le statut de loueur en meublée non professionnel ou LMNP. En effet, contrairement à la location nue classique taxée aux revenus fonciers, la location meublée est soumise au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Plus précisément, selon ses revenus locatifs annuels, le propriétaire peut appliquer le régime micro-BIC ou le régime réel. Dans les deux cas, le loueur bénéficie d’un certain nombre d’avantages financiers quant au montant des impôts à payer.

Une possibilité de choisir entre le régime micro-BIC et le régime réel

D’une part, le bailleur qui décide de se soumettre au régime micro-BIC dispose d’un abattement fiscal de l’ordre de 50% contre 30% pour une location vide. Cela concerne les locations générant un revenu locatif annuel de moins de 32 600 €. Le propriétaire ne sera donc imposable que seulement sur la moitié du loyer.

D’autre part, le régime réel convient à ceux qui perçoivent une recette de plus de 32 600 € par an. Cela ouvre droit à une déduction de toutes les charges réelles telles que les intérêts d’emprunt et les éventuels travaux. De plus, le loueur peut créer un déficit imputable aux loyers perçus qui permettra une déduction des amortissements immobiliers et mobiliers. Enfin, aucune limitation de durée n’est fixée. Ce qui constitue un avantage comptable majeur.